REVUE D'HISTOIRE URBAINE/
URBAN HISTORY REVIEW

Vol. 43, Nº 2
Date de publication: 2015-06-23
Nombre d'articles: 13

Articles

Pages: 5–25
William Zeckendorf, Place Ville-Marie, and the Making of Modern Montreal 
PDF à Erudit
Auteur(s) Don Nerbas

Résumé

Le développement de la Place Ville-Marie était au centre du renouvèlement de la ville de Montréal pendant les années 1950 et 1960. Sa tour à bureaux cruciformes a transformé le paysage urbain et a marqué le déplacement du quartier financier de la rue St-Jacques vers le quartier des gratte-ciel du boulevard Dorchester (actuel boulevard René-Lévesque). De précédentes études ont souligné le rôle de l'urbanisme moderne dans la réalisation de la Place Ville-Marie et d'autres projets de développement urbain de l'après-guerre. Cet article propose d'interpréter la Place Ville-Marie comme un investissement important pour la production d'un espace spécifique. Pour le concepteur William Zeckendorf, le projet représentait un déploiement significatif et risqué d'énergie dans le but d'utiliser l'architecture monumentale pour vendre du prestige aux entreprises qui l'occuperaient. Ce projet s'est déroulé dans des circonstances spécifiques marquées par le contexte historique et la contestation politique. À une époque où la modernisation est une idée puissante et populaire, Zeckendorf a construit un mythe de la Place Ville-Marie en phase avec les aspirations nationalistes de Montréal et du Canada s'appuyant sur la modernisation perçue comme une panacée. Bien que les difficultés financières de Zeckendorf et le surplus d'espace entraîné par le projet allaient à l'encontre de l'image mythique de la Place Ville-Marie, cette dernière a également incarné les nouvelles valeurs capitalistes et l'émergence de nouvelles forces capitalistes à Montréal.

Pages: 26–37
Childhood in Calgary's Postwar Suburbs: Kids, Bullets, and Boom, 1950–1965 
PDF à Erudit
Auteur(s) James Onusko

Résumé

La banlieue est devenue le choix de résidence définitif pour une grande majorité de la population nord-américaine depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale. La représentation populaire de la banlieue d'après-guerre typique souligne son caractère stable offrant aux jeunes Canadiens une expérience uniforme. La plupart des descriptions populaires et académiques donnent une image négative de ces banlieues, comme étant exclusivement de classe moyenne, homogènes, conformistes, conservatrices et aliénantes. Alors que les banlieues canadiennes semblent uniformes en apparence – tendance s'accentuant au cours de l'après-guerre –, cela n'implique pas nécessairement qu'elles aient réussi une homogénéisation complète de l'environnement architectural, des modes de vie, des comportements et des valeurs de leur population. En réalité, les banlieues ont un grand pouvoir économique, politique et culturel en Amérique du Nord. Durant les deux dernières décennies, les chercheurs ont commencé à nuancer leur perception des banlieues, au fur et à mesure qu'ils ont remarqué ces éléments de diversité. Cet article contribue à cette transformation de perception. On y montre que les jeunes des banlieues ont été exposés à un imaginaire d'agression, des discours et des pratiques quotidiennes dans le but de les mouler pour le service militaire et la milice civique, ce qu'ils ont effectivement intériorisés en grande partie. Dans le contexte de la guerre froide, l'atmosphère générale qui en a résulté et qui a conditionné les jeunes à « affronter l'ennemi » était palpable à l'intérieur et à l'extérieur des espaces de jeu de cette période. L'analyse s'appuie sur des récits oraux, des images produites à l'intention des jeunes, des éditoriaux de journaux et sur des récits et oeuvres d'art que les élèves des banlieues ont créés.

Pages: 38–53
The Story of a Commercial Street: Growth, Decline, and Gentrification on Gottingen Street, Halifax 
PDF à Erudit
Auteur(s) Nathan Roth

Résumé

Entre les années 1830 et 2010, la rue Gottingen à Halifax, au Canada, s'est transformée d'une rue résidentielle en une artère commerciale, puis en un espace de services communautaires et enfin en une zone de revitalisation à la mode. Son histoire reflète ainsi l'influence des changements des régimes de réglementation, des modes de circulation, des pratiques commerciales et des valeurs culturelles. Cet article examine une sélection de caractéristiques de cette rue afin de narrer l'histoire d'une zone en perpétuelle transition, suite à d'importants investissements dans l'infrastructure et aux changements des conditions économiques ayant marqué la période 1910-2014.

Comptes rendus

Pages: 57–58
Peuple et pauvres des villes dans la France moderne. De la Renaissance à la Révolution. Anne Béroujon, (Paris : Armand Colin, 2014), 334 p. 
PDF à Erudit
Auteur(s) Danny Bertrand
Pages: 58–59
Aménagement et urbanisme au Québec. D'où venons-nous ? Que sommes-nous ? Où allons-nous ? Témoignages de pionniers et pionnières de l'aménagement du territoire et de l'urbanisme depuis la Révolution tranquille. André Boisvert, (Québec : GID, 2014), 723 p. 
PDF à Erudit
Auteur(s) Amélie-Myriam Plante
Pages: 59–60
Reclaiming the Don: An Environmental History of Toronto's Don River Valley. . Jennifer L. Bonnell. Toronto: University of Toronto Press, 2014. Pp. 277. Illustrations, photographs, maps. ISBN 9781442643840 
PDF à Erudit
Auteur(s) Peter Anderson
Pages: 60–60
Marquer la ville. Signes, traces, empreintes du pouvoir (XIIIe-XVIe siècle). Patrick Boucheron et Jean-Philippe Genet (dir.), (Paris : Publications de la Sorbonne, 2014), 527 p. 
PDF à Erudit
Auteur(s) Antoine Champigny
Pages: 61–62
Rencontre de deux mondes. La crise d'industrialisation du Canada français. Everett C. Hughes, (Montréal : Boréal, 2014), 432 p. 
PDF à Erudit
Auteur(s) Dominique Morin
Pages: 62–63
The Feel of the City: Experiences of Urban Transformation. . Nicolas Kenny. Toronto: University of Toronto Press, 2014. Pp. 300. Illustrations, photographs. ISBN 9781442647749 
PDF à Erudit
Auteur(s) Jane Nicholas
Pages: 63–64
Lieux, biens, liens communs. Émergence d'une grammaire participative en architecture et urbanisme, 1904–1969. Judith Le Maire, (Bruxelles : Éditions de l'Université de Bruxelles, 2014), 252 p. 
PDF à Erudit
Auteur(s) Michel Raynaud
Pages: 64–65
New York. Réguler pour innover, les années Bloomberg. Ariella Masboungi et Jean-Louis Cohen (dir.), (Marseille : Parenthèses, 2014), 224 p. 
PDF à Erudit
Auteur(s) Benoît Lartigue
Pages: 65–66
The Patriotic Consensus: Unity, Morale, and the Second World War in Winnipeg. . Jody Perrun. Winnipeg: University of Manitoba Press, 2014. Pp. 292. Illustrations, photographs, maps. ISBN: 978-088755-749-1 
PDF à Erudit
Auteur(s) Sarah Hogenbirk
Pages: 66–67
Capitales rêvées, capitales abandonnées. Considérations sur la mobilité des capitales dans les Amériques (XVIIe-XXe siècle). Laurent Vidal (dir.), (Rennes : Presses Universitaires de Rennes, 2014), 288 p. 
PDF à Erudit
Auteur(s) Nari Shelekpayev